Développement et retouche

Que sont une photo brute, une photo développée et une photo retouchée ?

 

Essayons de clarifier un peu nos idées… Pour simplifier, je ne parlerai ici que de photographie numérique. Des concepts similaires régissent évidemment la photographie argentique.

  • La photo brute :

    Bien que ce terme se rencontre souvent, il ne veut pas dire grand-chose. Dans l’idée de ceux qui emploient ce terme se retrouve souvent l’idée d’une photo qui n’a subi aucune modification. Cependant, une photo est toujours, au moins, développée. Que ce soit par le logiciel interne au boîtier quand on fait du JPEG, ou par le logiciel de dématriçage sur l’ordinateur quand on fait du RAW. En numérique comme en argentique, avant l’étape du développement, la photo n’existe pas. 

  • La photo développée :

    Pour exister, une photo doit être au minimum développée (en numérique comme en argentique). Le développement offre une panoplie de choix et d’interprétations de l’image. Choisir parmi ces paramètres ne constitue pas une étape de retouche. De ce fait, travailler le contraste ou les couleurs d’une photo est bien une étape de développement. En numérique, ajouter du grain ou du vignettage fait aussi partie du développement, en aucun cas de la retouche. 

  • La photo retouchée :

    La retouche d’une photo constitue en la modification localisée, voire très localisée, d’une image. Corriger une peau, modifier une morphologie, effectuer un montage, etc. sont donc des étapes de retouche. Contrairement à une idée reçue, la retouche existe depuis que la photographie existe (ou presque), en argentique on modifie un négatif, on peint sur un tirage, etc. En numérique on utilise un logiciel de retouche (comme Photoshop), mais la finalité reste la même. 

Sarah
Paramètres par défaut, à l’exception de la conversion en n&b
Sarah
Photo développée
Sarah
Photo retouchée

Leave a Comment